Carnet de route

Expédition Ausangate Cordillière Vilcanota 2005

Le 28/01/2006 par

Après le Népal en 2004, me voici parti pour l'Amérique du Sud, en pays Inca. : Destination le sud péruvien.

Je me suis inscrit à une expédition organisée par Allibert qui avait pour but l'ascension du point culminant du sud péruvien : l'Ausangate (6 370m).

Nous sommes restés 22 jours au Pérou et le séjour était divisé en 2 temps distincts :

1.       Les 8 premiers jours sont consacrés au tourisme avec la visite de Cusco et de ses environs, la descente de toute la Vallée Sacrée des Incas jusqu'au Macchu Picchu, la cité secrète des Incas.

2.       Les 14 jours restants sont consacrés au trekking autour de l'Ausangate ainsi que l'ascension du sommet après l'établissement d'un camp d'altitude à 5600m.

Après près de 15h de vol depuis Paris, nous arrivons enfin à Lima, la capitale péruvienne. Le voyage a été interminable et la traversée de la forêt amazonienne a été particulièrement impressionnante du fait des nombreux orages qui y sévissent de nuit. De nombreuses fois, la trajectoire de l'avion a été déviée afin de ne pas traverser des zones de perturbations. 

L'arrivée rapide à Cusco (3500m) est assez difficile, nous ne sommes pas acclimatés et nous nous sentons tous quelque peu abruti lorsque nous arpentons les rues de cette ville située à l'extrémité nord de la Vallée Sacrée des Incas. 

La partie touristique de notre expédition commence donc par la visite de Cusco puis la descente de la Vallée Sacrée des Incas jusqu'à Aguas Calientes, la ville se situant en contrebas de la cité secrète des Incas : le Macchu Picchu. L'arrivée dans cette ville est très étonnante car la rue principale de la ville est en fait la voie ferrée : ambiance Western !!!

Aguas Calientes est le point d'arrivée de toute personne voulant visiter le Macchu Picchu, la ville se situe exactement entre l'Altiplano et la forêt tropicale à 2400m d'altitude. Il est fortement déconseillé d'oublier sa crème anti moustique comme moi car j'ai été dévoré par des moustiques tout à fait hideux.

Réveil matinal le lendemain pour profiter du lever du soleil sur le Macchu Picchu. Nous y arrivons vers 5h30 dans un épais brouillard qui ne tardera pas à se disloquer avec le soleil pour nous éblouir par la beauté du site.

Nous profitons de l'heure très matinale pour monter au sommet du Wayna Picchu, la vue sur la cité secrète est imprenable et nous profitons pleinement du site touristique le plus visité du continent américain.

Afin de retourner sur Cusco, nous prenons de nouveau le train et arrivons dans la nuit à notre hôtel.

Après une journée de repos bien mérité, nous partons ensuite pour la cordillère Vilcanota et l'Ausangate en bus. Après 8h d'un trajet inconfortable sur une piste poussiéreuse, nous établissons notre camp vers 4000m d'altitude à Mallma. Les paysages sont grandioses, la chaîne de l'Ausangate se détache à l'horizon, nous avons tous hâte de s'en approcher. 

Dès que le soleil se couche, la température baisse très rapidement et il en sera comme cela jusqu'à la fin de notre expédition. Nous traversons des vallées perdues, nous longeons des lagunes de mille couleurs.

Après 3 jours de marche et le passage d'un col à 5100m, plusieurs rencontres avec des troupeaux sauvages de Lamas, d'Alpagas et de Vigognes, nous installons notre camp à 5000m juste en contrebas de notre sommet d'acclimatation : le Huayruro Punco Norte (5500m). L'ascension de ce sommet se fera le lendemain et nous profiterons d'une vue imprenable sur la cordillère Vilcanota et ses sommets de 6000 m d'altitude. Il y a de nombreuses lagunes à perte de vue et les glaciers sont la frontière entre la terre et le ciel, c'est magnifique. 

Nous sommes désormais bien acclimatés et il nous faut rejoindre le camp de base de l'Ausangate vers 4800 m. La descente de la vallée est paisible et nous rencontrons en chemin un Condor, oiseau majestueux mais malheureusement trop lointain pour en prendre une photographie souvenir. 

Après une nouvelle nuit glaciale avec un record de – 22°C à l'extérieur de la tente et – 7°C à l'intérieur, nous partons chargés de beaucoup de matériel pour installer le camp 1 à 5600m. La montée sera très longue et éprouvante mais nous arrivons finalement à notre destination ou une mauvaise nouvelle nous attend. En effet, nos 2 guides sont partis très tôt le matin même pour installer les cordes fixes dans la partie la plus raide de la voie normale. En traversant une rimaye, nos 2 guides sont pris dans une avalanche de pierres à 5900 m et l'un d'entre eux est touché assez sévèrement au crâne dans la région du rocher.

Il est hors de question malheureusement de continuer l'ascension dans des conditions aussi mauvaises et il nous faut redescendre le plus rapidement possible. La décision est prise de procéder à l'évacuation de notre guide, il lui faudra une journée entière de cheval et 8h de bus pour retourner à Cusco et se faire soigner dans la clinique locale. 

Notre ascension est alors fortement compromise par l'absence du guide français. La décision est prise de renoncer à notre sommet avec grande tristesse. 

Les quelques jours qui nous restent sont alors consacrés à la fin du trek autour de l'Ausangate, montagne très abrupte, protégée par des glaciers interminables et des séracs surplombants. 

Je retiendrai de ce voyage l'hospitalité des péruviens, la beauté de la Vallée Sacrée des Incas, le caractère énigmatique et majestueux du Macchu Picchu, la variété de la faune péruvienne et la beauté de la cordillère Vilcanota. La mauvaise expérience que nous avons vécue me fait réfléchir également sur l'engagement des expéditions dont le but est un sommet de haute altitude dans une région éloignée de toute urbanisation. 

 L. CHIMINELLO

 







CLUB ALPIN FRANCAIS DE MAURIENNE
CENTRE LOUIS ARMAND
SALLE N°1.10
RUE LOUIS SIBUE
73300  ST JEAN DE MAURIENNE
Contactez-nous
Tél. 04 79 64 35 31
Permanences :
vendredi de 19h30 à 20h15
Activités du club