Carnet de route

Rencontre avec les géants himalayens

Le 28/01/2006 par

Nous partîmes, Françoise et moi, ce matin de Roissy en direction d’Abu Dhabi. L’avion, plein à craquer, décolle du tarmac et le pilote nous parle d’abord en arabe et ensuite en anglais. Le dépaysement commence mais il ne  s’agit là que du commencement.

Après l’atterrissage et les formalités douanières, nous sortons du magnifique aéroport climatisé d’Abu Dhabi pour rejoindre le bus qui nous attend dehors. Une chaleur écrasante et une humidité suffocante nous incommodent : nous voici dans les Emirats Arabes Unis. Les rues sont très propres et les buildings  majestueux : le pays est manifestement très riche.

Après une petite ballade dans les rues et une courte nuit dans un hôtel luxueux, on nous ramène à l’aéroport : destination Kathmandu…

Nous sommes déçus en arrivant près du Népal :la chaîne de l’Himalaya n’est pas visible car beaucoup de nuages nous bouchent la vue, ce sera pour plus tard.

Débarquement directement sur le Tarmac, achat du visa, récupération des bagages et nous voilà en dehors de l’aéroport pour retrouver, nous l’espérons, un représentant de notre agence de trek.

Dans l’affolement total de l’aéroport et après avoir donné par erreur de fortes sommes aux porteurs (on va dire que c’était mon cadeau !!), nous sautons dans une camionnette qui se meut dans une circulation anarchique où les vaches sont prioritaires et où la personne la plus gonflée double jusqu’à ce que la personne en face moins courageuse se rabatte afin d’éviter de justesse la collision : Nous sommes en Asie !!!

Nous arrivons à l’hôtel, un hâvre de paix et de tranquillité dans une ville explosive et bruyante.

Le lendemain, visite de la vallée de Kathmandu, en essayant de retenir toutes les complexités de la religion hindouiste, de la philosophie bouddhiste et d’apprécier leur mélange :un bel exemple de tolérance… Nous sommes plongés dans une ville magnifique, ou des senteurs merveilleuses se transforment en odeurs nauséabondes quelques mètres plus loin : Kathmandu est une ville très surprenante.

 

Au fait, le trek que nous avions choisi doit nous amener de Kathmandu à Lukla par un vol intérieur népalais et ensuite ascension de la vallée de Gokyo et du Gokyo Ri (5350m), franchissement du Cho La Pass (5420m) et Montée jusqu’au Kala Pattar (5545m), puis le Camp de Base de l’Everest avant de redescendre sur Lukla pour le vol retour.

Ce magnifique programme a été complètement remis en question le jour où nous avons compris qu’aucun vol vers le Khumbu n’avait eu lieu depuis quelques jours pour cause de mousson tardive : nous sommes tout de même le 10 octobre. Nous décidons donc de partir en bus depuis Kathmandu pour rejoindre Jiri puis faire le restant à pied : nous venons de transformer 35 minutes de vol en 8 heures de bus et 5 jours de marche et nous abandonnerons le camp de base de l’Everest et le Kala Pattar par manque de temps.

 

Après un voyage en bus haut en couleurs (toujours la même technique népalaise pour doubler : le plus fort passe), nous commençons à marcher sous une température agréable mais un air très humide. Les paysages sont magnifiques, d’un vert saisissant. Les Sherpas portent des charges impressionnantes. Les gens nous accueillent dans les villages, leur gentillesse est aussi grande que leur pauvreté et leur dénuement. Les étapes sont longues mais l’effort est supportable. Après notre rencontre avec les Maoïstes qui nous prélèvent 1000 roupies (12 €)et nous donnent un reçu (pour les impôts !!), quelques nuits dans des lodges dont le confort était très variable, nous arrivons à Namche Bazar, capitale du pays Sherpa, gros bourg perché à 3500 m d’altitude.

 Dix minutes après la cité Sherpa, une  vue splendide sur les plus hauts sommets du monde s’offre à nous avec au fond l’imposante masse rocheuse et glaciaire de l’Everest, protégée par ses satellites le Nupste (7879m), le Lhotse (8501m), le Lhotse Shar (8386m) et le magnifique Ama Dablam (6856m). Le temps superbe au demeurant ajoute une grandeur à cette vue déjà splendide.

Nous nous élevons dans la vallée de Gokyo sans trop de difficulté, nous marchons très lentement pour éviter les symptômes du Mal Aigu des Montagnes.

Le Cho Oyu (8153m) bouche la partie haute de la vallée par sa majesté. L’ascension du Gokyo Ri (5350m) nous offre une vue absolument sans égale sur toutes les montagnes environnantes et cinq 8000 ,des 14 que compte notre planète, sont visibles de ce point : l’Everest, Le Cho-Oyu, le Lhotse, le Lhotse Shar et le Makalu. Nous sommes tous subjugués par tant de beauté.

L’ascension du Cho La Pass se passe également plutôt bien que le froid est de plus en plus mordant au-delà de 5000m.

Nous sommes attristés de redescendre dans la vallée Khumbu pour nous noyer dans le flux des touristes qui a complètement dénaturé cette haute vallée himalayenne,mais l’étape à Tengboche et son magnifique monastère juste au pied de l’Ama Dablam est réconfortante. 

La descente est rapide jusqu’à Lukla où le vol est heureusement  possible. Le décollage est impressionnant sur cet altiport dont la piste très pentue et courte déverse les avions au milieu de la vallée de la Dudh Kosi, très étroite…

 

Nous retiendrons de ce séjour que le Népal est un pays magnifique, dans sa diversité de paysages, de culture, de religion, intriguant dans son mode de vie fait d’insouciance et de nonchalance, attristant par sa pauvreté et son dénuement. Les gens sont très sympathiques et dévoués aux touristes qui malheureusement  dénaturent certains endroits trop fréquentés.

Nous ne regretterons absolument pas le trek initial tant les moments que nous avons partagés avec les populations locales ont été forts dans la première semaine de trek.

 

Les géants himalayens sont impressionnants et forcent l’humilité.

 

Un gros travail est à faire par ce petit royaume himalayen pour se développer et améliorer ainsi la qualité de vie de ses citoyens.

 







CLUB ALPIN FRANCAIS DE MAURIENNE
CENTRE LOUIS ARMAND
SALLE N°1.10
RUE LOUIS SIBUE
73300  ST JEAN DE MAURIENNE
Contactez-nous
Tél. 04 79 64 35 31
Permanences :
vendredi de 19h30 à 20h15
Activités du club
Agenda